samedi 14 janvier 2017

En velours nacarat







""Elle vint en grand apparat,
Traînant avec des airs d'infante
Un flot de velours nacarat.
........
De grosses perles de Venise
Roulaient au lieu de gouttes d'eau
Grains laiteux qu'un rayon irise
Sur le frais satin de sa peau !""

Théophile Gauthier .Emaux et Camées


Cette jeune femme toute de distinction a retenu mon attention et le peintre , Moretto da Breschia,qui a fait d'elle ce beau portrait, vers 1535, n'est sans doute pas resté insensible à sa beauté. Un soupçon de mélancolie dans le regard, un abandon, que je dirai, maîtrisé...une somptueuse robe de velours nacarat aux plis admirablement rendus ainsi que le bouillonné des manches très travaillées. Le corselet , à la mode de l'époque, n'engonce pas cette jeune femme très élégante dont il faut observer chaque détail de la toilette:la coiffure, les bijoux - un collier, une bague- ainsi que l'étole de fourrure(le zibellino) négligemment jetée sur l'épaule découverte.


Portrait célébrant des fiançailles?


A quoi pense-t-elle donc ?
A vous d'imaginer...

P.S.  le zibellino, jeté négligemment sur l'épaule !